Réalisé par : Derek Cianfrance
Avec : Ryan Gosling, Bradley Cooper, Eva Mendes, Ray Liotta, Dane DeHaan, Rose Byrne, Emory Cohen, Ben Mendelsohn, Bruce Greenwood, Mahershalalhashbaz Ali
Sur un scénario de : Derek Cianfrance, Ben Coccio et Darius Marder avec une musique de : Mike Patton
Genre : Drame
Film Américain réalisé en 2013

 

 

Synopsis du film :
Cascadeur à moto, Luke est réputé pour son spectaculaire numéro du «globe de la mort». Quand son spectacle itinérant revient à Schenectady, dans l’État de New York, il découvre que Romina, avec qui il avait eu une aventure, vient de donner naissance à son fils… Pour subvenir aux besoins de ceux qui sont désormais sa famille, Luke quitte le spectacle et commet une série de braquages. Chaque fois, ses talents de pilote hors pair lui permettent de s’échapper. Mais Luke va bientôt croiser la route d’un policier ambitieux, Avery Cross, décidé à s’élever rapidement dans sa hiérarchie gangrenée par la corruption. Quinze ans plus tard, le fils de Luke et celui d’Avery se retrouvent face à face, hantés par un passé mystérieux dont ils sont loin de tout savoir…

 
 

Analyse de film :

Critique analytique :

Attention, cette critique révèle l'intrigue du film. N'en lisez pas davantage si vous n'avez pas vu le film.

Derek Cianfrance pose sa caméra à Schenectady, une petite ville du nord-est des Etats-Unis et filme l'histoire de deux familles que le destin va lier à jamais. Le titre du film The place beyond the pines vient du nom de la ville de Schenectady dans laquelle se déroule l'action. En effet, Schenectady signifie « beyond the pine plains » en iroquois. Retour aux origines de l'Amérique, le film se concentra sur la relation père/fils et la transmission des valeurs dont il sera essentiellement question dans la troisième partie du film. En effet, le film est clairement divisé en trois parties racontant chacune l'histoire d'un personnage.

The place beyond the pines

La première partie, de loin la plus intéressante, s'intéresse à Luke Glanton (Ryan Gosling), un motard cascadeur au charisme fou, qui découvre bientôt l'existence de Jason, son fils issu de sa relation avec Romina (Eva Mendes). Le choc est terrible pour Luke qui se met alors à se demander ce qu'il va transmettre à cet enfant qu'il ne souhaite pas devenir comme lui. Voulant absolument subvenir aux besoins de son fils, il tombe peu à peu dans la délinquance et se met à braquer des banques. L'intention est louable mais la manière est brutale. Mais le réalisateur ne se contente pas de cela, il va plus loin en associant à Luke cette image d'ange qui se brûle peu à peu les ailes et qui ne va pas tarder à tomber. Luke fait partie de ces hommes qui consomment la vie à toute allure, qui recherchent constamment la liberté en dévalant à toute vitesse sur une moto et dont le cadre est trop petit pour eux. C'est ce que montrent les différentes scènes filmant Luke faire des prouesses à moto. Le personnage de Luke est particulièrement intéressant. Sa violence contenue contraste fortement avec la tendresse qu'il éprouve pour son fils qui lui permet d'entrevoir la possibilité d'une autre vie que celle d'un cascadeur qui va de ville en ville. La grande réussite de ce personnage réside sans aucun doute cette cohabitation de tendresse et de violence dans la même personne. The place beyond the pines pose donc la question du choix. C'est ce que semble suggérer la photographie montrant Luke, Romina et leur fils réunis. Symbole du non-dit et des regrets, cette photographie survit d'année en année. Il est intéressant de noter qu'au moment même où la photographie a été prise, l'histoire des personnages appartenait déjà au passé.

The place beyond the pines

Sans sa moto habituelle, Luke se retrouve poursuivi par les policiers après un énième braquage. La réaction de Luke en dit long sur le personnage. S'enfermant dans une pièce à l'étage, il appelle Romina pour lui demander de ne jamais parler de lui à son fils. Cet appel témoigne de la conscience de Luke pour le mal qu'il cause pour aider sa famille. Le choc est terrible lorsqu'en moins de quelques secondes un policier appuie sur sa gâchette et tire sur Luke assis à la fenêtre. Sous le coup, Luke tombe de la fenêtre et vient se fracasser sur le pavé. Cela en est fini de Luke.

The place beyond the pines

C'est là que commence la deuxième partie du film. Le début de cette partie souffre de la comparaison avec la précédente et notamment à cause des personnages mis en avant. Le policier Avery Cross qui a tué Luke est bien moins charismatique que ce dernier. Cela est pourtant nécessaire à la construction et à l'évolution future du personnage. En effet, Avery Cross est d'abord présenté comme un jeune policier bouleversé par l'acte qu'il a commis. Il est d'autant plus bouleversé lorsqu'il apprend que Luke avait un fils du même âge que son propre fils. Confus, il ment sur la version des faits pour se protéger et dit que c'est Luke qui lui a tiré dessus en premier. Flic intègre, il souffre de sa position de héros. Le réalisateur offre aux spectateurs une vision différente des personnages sur l'héroïsme de Cross. Comme lui, le spectateur a bien du mal à ériger en héros un homme qui a tiré sur un autre par peur. De plus, la connaissance de cet homme Luke, présenté par la police comme un dangereux bandit notoire, permet d'avoir une vision plus juste de la situation. Devenu un héros, Avery Cross en profite pour dénoncer la corruption au sein de la police. Naïf, il est bientôt menacé par ceux qui ont été un jour ses collègues. Ray Liotta incarne l'un de ces policiers corrompus et il excelle dans le rôle. On retiendra tout particulièrement la scène de perquisition improvisée chez Romina. L'atmosphère de cette scène est très pesante et angoissante.

The place beyond the pines

Le reste de la deuxième partie se concentre sur l'évolution professionnelle d'Avery. C'est sans aucun doute le sujet même de cette partie qui la déconnecte du reste du film. Pourtant, elle suggère une autre figure de la paternité. Alors que Luke était un géniteur en quête de paternité, Avery Cross est un père modèle dont la relation avec son fils va être brisée par la mort de Luke. A partir de ce moment-là, Cross ne sera plus capable de regarder son fils, ce qui aura des conséquences dans la troisième et dernière partie du film.

The place beyond the pines

La troisième partie du film se concentre sur les conséquences de la mort de Luke sur la vie de son propre fils Jason et sur la vie de AJ Cross, le fils d'Avery Cross. Dans cette partie, Derek Cianfrance s'efforce de répondre aux questions posées au début du film : que transmet-t-on à nos enfants ? Quel est le poids et l'influence de l'éducation ?

Alors que l'ombre de Luke a plané tout au long du film, l'apparition de Jason ravive le souvenir de ce personnage charismatique et sympathique. Jason est un adolescent qui semble un peu perdu mais qui semble posséder une bonne éducation. Ses parents Romina et Kofi qui viennent d'un milieu modeste ont éduqué leurs enfants du mieux qu'ils pouvaient et cette éducation semble avoir porté ses fruits. Il en est autrement de AJ Cross qui a grandi dans un milieu privilégié. Le jeune homme apparaît comme pédant, pourri et gâté mais surtout peu reconnaissant. Sans le savoir, Jason et AJ vont se fréquenter et bientôt rejouer l'affrontement fatal qui a eu lieu entre leur père respectif.

The place beyond the pines

Film sur la transmission des valeurs et sur les non-dits, The place beyond the pines est une véritable réussite cinématographique. Mené par des acteurs formidables (Ryan Gosling en tête), le film fonctionne à merveille. La musique signée Mike Patton du groupe Faith No More et la beauté esthétique des images permettent au film de gagner en intensité. C'est sans aucun doute ce mot, intensité, qui caractérise le mieux The place beyond the pines : un film électrisant.

Erin

 
 
 

Photos du film :