Sélectionner une page

Comment faire pour devenir cameraman ?

Le métier de cameraman est à la frontière de plusieurs disciplines. En matière de cinéma, ils sont présents sur tous les tournages ! Ils assistent le réalisateur dans la mise en place du matériel et travaillent aussi sur les prises de vue annexe.

Mais le cinéma n’est pas la seule discipline dans laquelle les professionnels de la caméra s’expriment ; documentaire, publicité, événements, rencontres sportives, reportage d’actualité…Vous l’aurez compris, là où il y a un besoin de filmer des images, il y a un cameraman !

A quoi ressemble en détail le métier de cameraman

Au-delà des images, c’est surtout leur qualité et leur utilité qui permettent de juger le niveau d’un « preneur d’images ».

Dans le milieu professionnel, les cameramans travaillent généralement au sein d’équipes où plusieurs métiers se croisent : monteur vidéo, photographe, ingénieur du son, journaliste, etc.

C’est peut-être le plus gros challenge du métier ! Un cameraman se doit d’avoir une bonne vision d’ensemble pour chaque projet.

Les images doivent être pertinentes et servir le propos. Sans vision ni compréhension, un décalage peut se créer à plusieurs niveaux.

En général, on se spécialise assez vite. On ne filme pas de la même manière un match de foot de coupe du monde et un documentaire animalier. Chaque format a ses spécificités et ses contraintes qui forcent le cameraman à s’adapter pour délivrer les meilleures séquences possibles.

Et puis, il y peut avoir dans certains cas des contraintes au niveau du matériel. Quand il s’agit d’offrir des prestations aux entreprises, le budget n’est jamais illimité : Il faut savoir faire l’impasse sur du matériel sophistiqué, sur l’aide d’éventuels assistants et surtout savoir travailler rapidement !

Comment devenir un bon cameraman ? Par quoi commencer ?

En dépit des compétences requises, on peut devenir cameraman en se formant en autodidacte. (voir sur le site cersa.org l’article : comment devenir cameraman : experts en image)

La première chose à faire, c’est de monter en compétence de manière générale dans l’audio visuel.

Cela implique :

– Vidéo

– Prise audio

– Photographie

– Montage (vidéo/photo/image)

Cela permet d’avoir une meilleure vision du métier mais aussi de pouvoir être plus autonome. Sur certains projets professionnels, la polyvalence du cameraman est bienvenue quand elle n’est pas salvatrice ! (Vous savez quand l’ingé son tombe malade et ne peut venir le dernier jour du tournage…)

Et puis, c’est aussi une bonne manière de valoriser son CV auprès des futurs clients et de entreprises.

Deuxième étape, la pratique. Pas simple quand on débute car on doit déjà trouver du matériel et il est souvent assez cher. Une fois que c’est fait, reste plus qu’à expérimenter, tester et réaliser ses premiers petits-films.

Rassurez-vous, pas besoin de voir les choses en grand. L’idée est juste de toucher un peu à l’image, de voir comment les mouvements se gèrent à l’écran, de réfléchir aux prises de vue et surtout à s’habituer à manipuler votre matériel. A force de pratique, vous allez commencer à trouver votre zone de confort et à prendre vos aises.

Comment se faire connaître en tant que cameraman ?

Comme n’importe quel métier, il va falloir tirer votre épingle du jeu pour obtenir vos premiers contrats. N’hésitez pas à créer un site, une chaine youtube et un compte vidéo pour commencer à vous faire connaître !

Précédent

Suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This