Sélectionner une page

Pourquoi le trépied est essentiel pour tout photographe !

S’il y a bien un accessoire qui peut vous aider à mieux photographier, ou à mieux filmer, c’est le trépied. Il est un peu imposant et pas toujours pratique à emporter partout, maisil vous permet de faire des images de très bonne qualité.

Ici, je vous donne quelques bonnes raisons de craquer pour un trépied. Je vous explique pourquoi l’utiliser, et pourquoi il devient vite un accessoire indispensable pour de nombreux photographes.

Des images bien plus nettes

Améliorer la netteté de nos clichés est évidemment la première utilité d’un trépied. Lorsqu’on tient notre appareil photo entre nos mains, même en essayant de bouger le moins possible, on va générer de micro-mouvements qui vont créer un « flou de bougé », et même souvent un défaut de cadrage.

C’est d’autant plus vrai si on utilise une grande focale, ou qu’on cherche à photographier un objet en mouvement. Une stabilisation parfaite à l’aide d’un trépied est alors la seule méthode pour obtenir un résultat impeccable. Peu importe le temps d’exposition nécessaire, peu importe que vous utilisiez le zoom ou non, quand l’appareil est bien stable, il prend des clichés bien plus nets.

Prendre le temps de bien cadrer

Avec un appareil photo à la main, on bouge, on se déplace, on se concentre plus sur le sujet que sur le cadrage. Dans certains cas, c’est très bien, mais parfois, le fait de bien se poser, et de composer notre image au détail près, permet de réaliser des photos encore plus exceptionnelles.

On va pouvoir s’aligner parfaitement sur l’horizon, modifier la position du sujet à photographier calmement et de manière réfléchie. Vous pouvez ajouter du détail, régler plus précisément votre appareil, et shooter une fois que tout semble parfait.

On appuie moins souvent sur le déclencheur lorsqu’on utilise un trépied, mais les photos sont souvent bien meilleures. Utiliser un trépied, c’est donc privilégier la qualité à la quantité.

Pour la photo de nuit

Pour réussir des photos de nuit, il faut des poses plus longues et une exposition plus lente. Les débutants ne comprennent pas toujours pourquoi leurs photos sont souvent floues lorsque la lumière est basse, c’est simplement que la pose sera longue, et qu’il faut bouger le moins possible avec une exposition lente.

Pourtant, la nuit, on peut réaliser des clichés vraiment sympas, notamment pour mettre en valeur des lumières, que ce soit celles de la ville, ou celles des bougies dans le jardin. On peut jouer sur des reflets, ou encore réaliser des noirs et blancs parfaitement contrastés. Le trépied est alors réellement indispensable pour obtenir des photos précises.

Réaliser des flous de mouvement

On utilise cette méthode pour photographier les lumières et les passants dans les villes, ou les fleuves et rivières qui s’écoulent à leur rythme. Avec un trépied, on bloque parfaitement la scène. Tout ce qui est fixe restera immobile dans le cadre de la photo, et sera donc parfaitement net.

À l’inverse, tout ce qui est en mouvement pendant le temps d’exposition relativement long, va créer un flou de mouvement. Les effets seront différents selon ce que l’on prend en photo. Un passant qui marche devant l’objectif pendant une exposition de 4 secondes, va apparaître à plusieurs endroits sur la photo, de manière translucide. On parle alors d’effet fantôme.

Lorsqu’on prend une photo d’une rivière ou d’une cascade, on obtient une effet cotonneux, presque irréel, qui permet vraiment d’avoir des résultats magnifiques. On trouve ce genre de photos sur de nombreux magazines de voyages par exemple, pour mettre en valeur les cours d’eau. Sans trépied, c’est tout simplement impossible.

Capter les phénomènes lumineux

Si vous souhaitez photographier des feux d’artifice, ou des éclairs lors d’un orage, alors là encore le trépied est indispensable. Bien sûr, ici, il faudra aussi un peu de chance pour prendre la photo au bon moment. Car si on attend de voir un éclair pour presser le déclencheur, la foudre sera déjà partie au moment de la photo.

On place donc notre appareil photo en face de l’orage, là où les éclairs sont les plus nombreux, bien stabilisé sur son trépied. On prend évidemment le temps de bien ajuster notre cadrage, avec une largeur assez importante pour décupler nos chances de capter la foudre. Puis on prend une vitesse d’obturation lente, avec un temps de pose de plusieurs secondes.

Ensuite, on prend des photos, presque sans arrêt, pour espérer capter l’éclair au bon moment. Avec ce type de technique, on peut avoir de superbes résultats, et même voir apparaître plusieurs éclairs sur une même photo. C’est aussi une méthode utilisable pour les étoiles filantes.

Je vous propose aussi d’aller plus loin avec cette vidéo de 3 minutes

Précédent

Suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This